Bulletin d'information électronique mensuel nº00, Décembre 2015 (Coopération Mali/Banque Africaine de Développement : accroissement du volume du portefeuille actif en cours. )

Thursday, December 10, 2015

Sur notre photo: Mme le représentant de la BAD signant et échangeant les documents avec M. le MPISP, Gouverneur suppléant de la Banque Africaine de Développement. 

12,36 milliards de FCFA c’est le montant de l’appui budgétaire que le Groupe de la Banque Africaine de Développement vient d’octroyer au Mali dans le cadre de la mise en oeuvre de la première phase du Programme d’Appui aux réformes de la Gouvernance Economique. 

Le Ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur Privé, Maitre Mamadou Gaoussou Diarra, en sa qualité de Gouverneur suppléant et au nom de son collègue de l’Economie et des Finances, et Madame le représentant de la Banque Africaine de Développement au Mali, viennent de procéder, à la signature de l’Accord de Don de la première phase du Programme d’Appui aux réformes de la Gouvernance. Cette cérémonie qui a eu pour cadre le Ministère de l’Economie et des Finances, a regroupé les membres du Cabinet et les Directeurs des Services centraux. Elle a été l’occasion de passer en revue l’excellence de la coopération entre le Groupe de la Banque Africaine de Développement et le Mali. 

Cet événement, au-delà des aspects protocolaires, revêt tout un symbole dira le Représentant du Groupe de la BAD au Mali, Madame Hélène N’Garnim Ganga. Et d’ajouter qu’il témoigne des efforts continus de son institution pour créer les conditions de stimulation d’une croissance économique forte, inclusive, durable et créatrice d’emplois pour le bien-être des populations maliennes. Cet objectif louable, à ses yeux, ne saurait être atteint sans l’amélioration de la gouvernance budgétaire, et l’émergence d’un secteur privé fort et dynamique, susceptible d’attirer les investissements privés nationaux et étrangers. Le Groupe de la Banque Africaine de Développement, dans sa stratégie Pays, s’est fondé sur les objectifs du cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté  (CSCRP) 2012-2017 ainsi que sur le Programme d’actions du Gouvernement (PAG) 2014-2018 pour motiver son choix sur l’amélioration de l’efficacité de la dépense publique. Ceci contribuera à favoriser la relance économique et, mieux répondre à la problématique de réduction de la pauvreté. Toutefois, a indiqué Mme Hélène Garnim GANGA, il est indispensable non seulement d’assurer rapidement la relance de l’économie de façon durable et inclusive, mais également à moyen termes de transformer le Mali en un pays émergent et une puissance agro-pastorale pouvant assurer une bonne qualité de vie à ses populations. 

Dans son intervention, le Ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur Privé s’est longuement appesanti sur l’excellence des relations de coopération existant entre le Mali et le Groupe de la Banque Africaine de Développement, qui se manifeste notamment par l’accroissement du volume du portefeuille actif en cours avec 17 opérations totalisant plus de 250 milliards de francs CFA. Occasion pour Maître Mamadou Gaoussou DIARRA de remercier très chaleureusement le Représentant Résident de la Banque Africaine de Développement au Mali et l’ensemble de ses collaborateurs pour la qualité du travail au service du renforcement constant de la coopération avec le Mali. Le Ministre DIARRA a par ailleurs rassuré que le Gouvernement prendra toutes les mesures appropriées pour le respect de ses engagements contenus dans l’Accord de Don. 

Le Programme d’Appui aux réformes de la Gouvernance Economique, qui sera décliné en deux phases, vise d’une part, l’amélioration de l’efficacité de la dépense publique pour favoriser la relance économique et contribuer à la réduction de la pauvreté et, d’autre part, créer de conditions nécessaires à l’amélioration du climat des affaires, afin de promouvoir le développement inclusif du secteur privé malien et rehausser la compétitivité du pays. 

D’un montant de 12,36 milliards de FCFA, le présent Accord de Don permettra, outre la signature de deux contrats plans au niveau de deux Régions ; l’achèvement de la mise en place dans les départements ministériels des délégations du Contrôle Financier ; l’adoption en Conseil des Ministres du code révisé des marchés publics et la transposition des dossiers standards régionaux de l’UEMOA ; l’adoption du Plan Stratégique et Opérationnel du Cadre des Affaires et son plan d’actions 2015-2018 ; l’adoption de la loi sur le capital minimum pour la Société à Responsabilité Limitée et enfin la transposition de la directive de l’UEMOA relative à l’ouverture des Bureaux d’Information sur le Crédit. 

Cependant, le Ministre DIARRA, tout comme Mme Hélène N’Garnim Ganga, ont tour à tour rappelé que tous ces efforts déployés par les Gouvernement du Mali risqueraient d’être vains si la sécurité n’est pas préservée dans le pays. Occasion pour les deux intervenants de s’incliner devant la mémoire des victimes du drame tragique de l’hôtel Radisson Blu. A cet effet le Ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur Privé a fait observer une minute de silence en leur mémoire. 

 

Back to Top